Admin skipperEspace adhérent

Le Figaro Bénéteau 3

 

Le Figaro Bénéteau 3, modernité, fiabilité et performance

Après 15 années de bons et loyaux services, le Figaro Bénéteau 2 cède sa place au Figaro Bénéteau 3 sur le circuit Figaro Bénéteau. Le voilier nouvelle génération tirera ses premiers bords sur le Championnat de France Elite de Course au Large, au printemps 2019, lors de la Sardinha Cup.

Véritable petite révolution dans le monde de la course au large, le Figaro Bénéteau 3 est le premier monocoque monotype à foils de série au monde. Projet de grande envergure, le Figaro Bénéteau 3 est le fruit d’une forte collaboration du Groupe Bénéteau avec la Classe Figaro, OC Sport (l’organisateur de la Solitaire URGO - Le Figaro) et le groupe Le Figaro. Et c’est sous la plume du cabinet d’architectes Van Peteghem – Lauriot-Prévost, qui a remporté les deux derniers Vendée Globe, qu’a pris forme le dernier-né des monotypes de la classe Figaro Bénéteau.

 

 

Un bateau dans l’air du temps, un design fait pour durer

« Le défi qui nous était proposé, résume l’architecte naval Vincent Lauriot-Prévost, était de faire un bateau performant et aussi fiable que l’a été le Figaro Bénéteau 2. Nous avons fourni un gros travail avec les spécialistes du Groupe Bénéteau afin de concevoir un bateau hi-tech, en termes de matériaux et de process de fabrication ».

Toujours aussi investi dans la voile de haute performance et de compétition, le Groupe Bénéteau a rassemblé les meilleurs experts au sein de ses marques et métiers pour concevoir et construire cette nouvelle génération. Ils ont ainsi apporté leur savoir-faire dans la conception du monotype par VPLP. Afin d’optimiser la production en série et de respecter les règles strictes de la monotypie, le Groupe Bénéteau a créé une unité spécialisée La Groupe Bénéteau Racing Division et mis en place un site de production dédié à la construction du Figaro Bénéteau 3, situé à Nantes-Cheviré.
 

GMR FigIII 0032

"Avec ce nouveau Figaro Bénéteau 3, nous espérons offrir à la flotte et à ceux qui rêvent de la rejoindre un support enthousiasmant et plus moderne. 
Forcément, après 15 ans de course au large sur le même bateau, on se lasse un peu. C’était aussi le moment opportun pour le faire, pour se mettre en rapport avec l’état de la science. Il s’agissait non pas de faire un millésime du Figaro Bénéteau 2, mais d’apporter quelque chose de novateur et visible. Les foils sont clairement l’avenir, surtout quand on parle de compétition. Les skippers vont pouvoir apprivoiser en Figaro ces outils, pour le cas où ils souhaiteraient faire autre chose par la suite.
Il y aura des gains en vitesse, c’est certain, ne serait-ce que par la puissance de la carène et la modernité du plan de voilure.  Mais anticiper les gains n’est pas simple, surtout pour un petit bateau. Ils devraient être de l’ordre de 15% au portant."

Yoann Richomme, Vainqueur de la Solitaire Bompard Le Figaro 2016, Responsable Commission Jauge et Sécurité de la Classe Figaro Bénéteau

 
Caractéristiques techniques du Figaro bénéteau 3 

Monotype aussi fiable que son prédécesseur, le FB2, le FB3 est doté de foils, d’une carène plus performante et libérée des ballasts, d’une quille plus fine et plus profonde, d’un mât reculé et d’un plan de voilure plus fourni et plus grand.  

 


Fiche technique Figaro Bénéteau page1 001LONGUEUR HT : 10.85 mGMR FigIII 2199

LONGUEUR DE COQUE : 9.75 m

LARGEUR DE COQUE : 3.40 m

DÉPLACEMENT LÈGE : 2900 kg

CERTIFICATION CE : A

INNOVATION : Foils

Fiche technique Figaro Bénéteau 3

 

 

 

   

 

PlanWebOkLES FOILS
Contrairement aux voiliers Imoca 60, les foils du FB3 possèdent un profil tourné vers l’intérieur. L'objectif est différent. Ces foils polyvalents génèrent de l'antidérive et améliorent le moment de redressement du bateau sans en augmenter le déplacement. Les performances du bateau s'en retrouvent améliorées.

LA QUILLE
Profonde, avec un voile étroit, la quille génère une traînée minimum. Les foils apportent le complément d’antidérive. 

LA CARÈNE
Fabriquée en sandwich de mousse, fibre de verre et résine polyester infusée, la carène correspond aux dessins actuels. Il n'y a plus de ballasts. 

MÂT ET PLAN DE VOILURE
Comme sur les voiliers de course Imoca 60, le mât, reculé, garantit un équilibre sous voile et permet d’adopter des voiles plus performantes. Un bout-dehors est adjoint. Les skippers en solitaire navigueront avec une grand-voile à corne, un génois et un foc, mais aussi un spi de tête (de 105m2 pour trouver de la vitesse dans les petits airs) et d’un petit gennaker. 

  


Retrouvez plus d'informations sur le site de la marque Bénéteau

Images et créations graphiques © Groupe Bénéteau
Photos © Gilles Martin Raguet pour Groupe Bénéteau