Admin skipperPasseport bateauEspace adhérent
Championnat de France  Elite  Course au large 11774

Actualités

NKE Marine Electronics Partenaire à la hune

Lundi 9 décembre 2019

Paul Fraisse   NKE Marine ElectronicsPartenaire de la Classe Figaro Bénéteau, la société NKE Marine Electronics développe depuis plus de 30 ans des instruments et des technologies innovantes dédiés à la navigation. 

Rencontre avec Paul Fraisse, Dirigeant Manager de NKE Marine Electronics. 

 

La société NKE Marine Electronics appartient au groupe FDK. Comment celui-ci est-il structuré ?

Dirigée par Jean-Claude Le Bleis, la société NKE SA a été fondée en 1984. Elle compte aujourd’hui 58 salariés. Depuis janvier 2012, elle est divisée en 3 entités : la société mère NKE SA et ses 2 filiales NKE Instrumentation et NKE Marine Electronics. NKE Instrumentation développe et commercialise des capteurs embarqués sur des bouées ou des drones sous-marins pour des mesures océaniques ou en eau intérieure.


La société NKE Marine Electronics que je dirige, développe et commercialise au niveau international une gamme d’instruments destinée aux voiliers pratiquant la croisière hauturière, les courses en double ou en solitaire et les régates en équipage.

Du pilote automatique au système M.O.B. (Homme à la mer), le but de NKE Marine Electronics est de proposer la performance, le confort et la sécurité pour les voiliers. Ces instruments mesurent et affichent différents paramètres (vitesse et direction du vent, du bateau, la gîte, les positions GPS…) et permettent le pilotage automatique du voilier.

Quelle est la gamme emblématique de la marque NKE Marine Electronics ? 

En course au large, le produit le plus emblématique est définitivement le pilote automatique. Lors des régates en équipage, il s’agit du capteur de vent et de la mesure du vent (utilisé sur la Coupe de l’America). Lors des croisières, le pilote automatique peut assister le navigateur jusqu’à 99% du temps. Celui que nous commercialisons est le même que celui utilisé par les coureurs du Vendée Globe. Avant 2011, ils barraient 95% du temps lors de ce tour du monde. Cet argument fondé garantit la sécurité et le confort par tous temps à l’utilisateur.

Le Gyropilot a été développé par NKE en 1995. Ce fût le premier pilote automatique pour voilier équipé d’un gyromètre. Il a été développé en collaboration avec Michel Desjoyeaux sur un Figaro Bénéteau 1. Cette innovation, combinée aux capteurs NKE, a permis aux pilotes automatiques de barrer le bateau au portant, sous spi soit 20 à 30% de vitesse en plus sous pilote.

Depuis, le pilote NKE est devenu la référence dans le milieu de la course au large. Il a accompagné la majorité des gagnants du Vendée Globe. Le pilote automatique NKE HR est une référence sur le marché : équipant 1/3 des IMOCA sur le Vendée Globe, 50% des Class 40 sur la dernière course Route du Rhum, 40% des Multi50 et les vainqueurs des dernières Mini Transat, pour ne nommer que ces catégories.

Qui sont vos concurrents sur le marché des instruments et des technologies dédiés à la navigation ?

Le groupe Navico (B&G) est notre concurrent direct. Regroupant 5 marques du marché de l’électronique marine (dont B&G spécialisé dans la course), Navico compte environ 2 500 collaborateurs et réalise un chiffre d’affaires de près de 332 millions de dollars.

A contrario, très spécialisé, NKE Marine Electronics emploie 20 collaborateurs. L’avantage de faire appel à une société à taille humaine est le lien direct entre nos clients et nous. Par exemple, les navigateurs peuvent venir nous rencontrer et visiter l’usine avant leur départ en grande croisière. Cette proximité nous permet également d’être au plus près des préoccupations des coureurs tels que les “figaristes” et ainsi de développer et proposer les produits les plus adaptés à leurs attentes. Nos partenaires ont également cette même exigence de service client. Par exemple, sur La Solitaire URGO Le Figaro, l’équipe de TEEM, en charge du SAV NKE, était présente à chaque étape pour intervenir au plus vite si nécessaire.

Pouvez-vous nous parler de la monotypie électronique sur les Figaro Beneteau 3 ?

La Classe Figaro Beneteau avait lancé un appel d’offre ayant pour objet la garantie d’une monotypie stricte en électronique sur l’ensemble de la flotte des Figaro Beneteau 3. L’entreprise NKE Marine Electronics, associée aux sociétés ICOM et TEEM, a remporté le marché, en faisant une proposition de pack électronique aux coureurs du circuit Figaro Beneteau. Nos trois entreprises fournissent ainsi les capteurs, les afficheurs et le pilote automatique. Le bureau d’études de NKE Marine Electronics conçoit les produits, en partenariat avec les coureurs. Avant 2003, il n’existait pas de monotypie électronique. Aujourd’hui, l’équipement électronique est strictement identique et l’installation sur tous les FB3 est réalisée par une seule entreprise : la société Teem. Leur équipe a monté le matériel NKE Marine Electronics sur l’ensemble de la flotte directement au chantier Beneteau à Nantes - Cheviré. Teem est également en charge de l’assistance technique sur les départs de courses. 

Pour vous, que représente la Classe Figaro Beneteau ?

Partenaire de longue date, notre engagement auprès de la Classe Figaro Beneteau remonte au début des années 2000.
Nous sommes partenaires de développements technologiques. Nous avons développé un afficheur. La Classe l’a validé et nous a fait un retour produit.

La Classe Figaro Bénéteau est composée de marins de qualité, courant sur d’autres voiliers de compétition. Nos produits évoluent sur les voiliers Figaro Bénéteau 3 et sont ensuite diffusés sur d’autres types de bateaux. Nous avons mis au point, en collaboration avec Icom et TEEM, un nouveau système Homme à la Mer (MOB) pour les Figaro Bénéteau 3. TEEM a ensuite équipé l’ensemble de la flotte. En cas de procédure d’Homme à la Mer, la télécommande du pilote permet de le détecter. Le bateau est alors mis bout au vent (face au vent), un message ASN est expédié automatiquement par la VHF ICOM vers tout le carnet d’adresses, composé des skippers et du comité de course. Le message contient le nom du skipper MOB et sa position. C’est la solution la plus efficace pour organiser un sauvetage rapide par les bateaux les plus proches, chaque minute étant précieuse.  

Avoir été choisi pour être en charge de la monotypie électronique sur les Figaro Bénéteau 3 par Bénéteau et la Classe Figaro Bénéteau est vraiment une belle référence pour nous. Nous comptons sur la Classe pour une diffusion de nos produits à l’international. Un propriétaire de FB3 doit obligatoirement équiper son bateau avec le pack électronique monotype s’il veut louer ou revendre le voilier sur le circuit Figaro Bénéteau.

Quels sont les projets en cours de développement ?

Notre équipe s’intéresse aux bateaux volants avec notamment la question de l’asservissement des appendices. Nous travaillons sur ce sujet avec des chercheurs issus de différents domaines. En parallèle, nous développons de nouvelles gammes.

 

 

Propos recueillis par Sabine Le Fort